Avertir le modérateur

dimanche, 24 novembre 2013

Essayer de supprimer le plus vieux métier du monde en faisant des lois prohibitives est une ânerie de plus qui n’empêchera rien!

article_AG_prosti-2.jpg


Manifestation des prostituées contre la pénalisation de la prostitution et la répression policière des clients à Paris le 7 décembre 2011.

Pénalisation des clients de prostituées: «Cette loi me met la corde au cou»

PROSTITUTION - La colère des «tradi» face à la proposition de loi visant à sanctionner les clients

De la rue Saint-Denis au Bois de Boulogne, les prostituées «traditionnelles» parisiennes s'insurgent contre la proposition de loi visant à sanctionner leurs clients, qui leur «met la corde au cou», même si certaines restent persuadées que «les clients ne disparaîtront pas».

Des clients déjà refroidis

Dans son coquet studio d'un passage de la rue Saint-Denis, haut lieu de la prostitution dans la capitale, Priscilia déprime: depuis que ses clients ont entendu parler du projet de les sanctionner d'une amende, la quasi-totalité ont déjà pris la fuite. «J'ai perdu 80% de mon chiffre d'affaires», se désole cette blonde platine d'une quarantaine d'année, micro-short noir, résilles et blouson de fourrure masquant à peine une très forte poitrine. «Les clients me disent, je t'aime bien, mais j'ai peur ». L'un d'eux lui a avoué qu'il se rendait désormais dans les salons de massages chinois, plus discrets. «Cette loi me met la corde au cou, elle me tue».

Pour Nanou, 46 ans dont 17 ans de prostitution, qui officie rue Blondel dans le même quartier, «quoi qu'il arrive, je resterai là». «J'ai un crédit, deux enfants qui font des études, et des impôts à payer», raconte cette femme blonde en mini-jupe léopard qui est déclarée, «comme toutes les filles de Saint-Denis», en tant que «profession libérale». «Un homme ça reste un homme. Mes clients réguliers m'appelleront ou monteront directement dans mon studio, ce sera discret». Mais les clients de passage, qui représentent 50 à 60% de sa clientèle, «n'oseront plus s'arrêter», regrette Nanou.

«Les clients ne disparaîtront pas»

Les «tradi» représentent 15% des prostituées

Comme toutes les «tradi», qui représentent environ 15% des 20.000 prostituées estimées en France, elle distingue entre les «indépendantes», comme elle, et les «filles victimes de réseaux», souvent étrangères, qui «vont être déplacées» par leur proxénète. «Les premières qui vont trinquer c'est nous, plus faciles à trouver». C'est ce que pense aussi Corinne, petite brune aux cheveux longs de 56 ans qui exerce au Bois de Boulogne dans sa voiture. Elle a choisi de «tout liquider» et de «s'en aller sous des cieux plus cléments», en Suisse ou en Allemagne où la prostitution est réglementée.

La prostitution «m'a apporté beaucoup de satisfaction», dit-elle, mais «je n'ai pas envie de rentrer dans la clandestinité ni de me faire trucider au fond du bois»

Rouvrir les maisons closes

C'est bien l'intention de Kamel, 50 ans, avocat et client de prostituées depuis trois ans. «L'homme a besoin d'un certain équilibre sexuel», justifie-t-il. il n'est «pas inquiet» d'une possible pénalisation. Selon lui, une large partie des filles «échappent à la vigilance de la police», comme «celles qui font ça à titre privé, par internet»,

Pour les lois stupides et inutiles le gouvernement est toujours au top, on sait de qui çà vient !

Loi imbécile qui va encourager la clandestinité avec tout ce que la comporte comme risque, et repousser un problème de société, comme de la poussière sous un tapis, une hypocrisie de plus, n'en déplaisent à tous les biens pensant ou autres associations vertueuses!

Il aurait été bien plus simple de rouvrir les maisons closes qui permettrait au moins de contrôler les prostituées voir les protéger sanitairement et plus sécurisante pour elles, ainsi que pour les clients!

(En plus l'état pourrait encaisser des taxes appréciables sur de tels établissements, puisqu'il est toujours à la recherche d’argent, mais ce n'est pas moral bien sur, car cela ferait de lui indirectement « un proxénète »!)

Et qui bien sur ne supprimera pas la prostitution, mais la rendra un peu moins visible hypocritement!

15:35 Publié dans SOCIETE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : prostitution

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu