Avertir le modérateur

mardi, 14 janvier 2014

CET ÉVÉNEMENT EXTRA CONJUGAL DU PRÉSIDENT A LE MÉRITE DE REMETTRE EN LICE LA SUPPOSÉE FONCTION VIRTUELLE DE 1ERE DAME

article_trierweiler.jpg


 

Valérie Trierweiler, le 14 septembre 2013.

Hollande-Gayet: La notion de première dame (de nouveau) sur le gril

POLITIQUE - Comme une réponse aux péripéties intimes du chef de l’État...

Est-ce l’un des éléments de langage préparé par l’Élysée pour se sortir des commentaires sur la vie privée de François Hollande? L’un des contre-feux imaginés pour déplacer le débat? En tout cas, deux personnalités du PS ont mis ce mardi en cause la notion de première dame, expliquant qu’après les révélations de Closer et l’explosion de la règle de la vie privée du chef de l’État,  il faut supprimer cette coutume.

Proche de François Hollande et président du groupe PS au Sénat, François Rebsamen a commencé par critiquer sur RTL cette notion «surannée» de Première dame, qui doit «être bannie». D’après lui, «il y a une réflexion que doit avoir le président de la République sur le rôle et la place de la personne avec laquelle il vit, ce qu'on appelle la première dame de France». Et d’insister: «Je pense qu'il n'y a pas de première dame en France. (…) D'ailleurs lui-même, à un moment, l'avait dit. On élit une personne et puis après tout, cette personne, elle vit seule, elle est célibataire, elle peut vivre avec un autre homme, une femme. Ca n'intéresse pas, ça ne doit pas interférer». Pour lui, la conclusion est claire: «Ça veut dire qu'il ne doit pas y avoir de première dame, c'est fini» et cela «serait une avancée de la démocratie».

Pas  un statut, mais une pratique, un rôle

 

Cette notion de 1ere dame ne devrait pas exister en France (à moins dans créer le statut dans notre république)

Cet effet de mode US que comme d'habitude on s'ingénie à copier comme tout ce qui vient d'outre-manche est stupide et mis en exergue encore plus avant par le précédent président très féru de culture américaine!

Pour l'instant il serait temps de ne pas se tromper : il y a la femme ou compagne du président, rien d'autre sans pouvoir, quel qu’il soit (et d'ailleurs qui ne devrait pas avoir de cabinet particulier ou bureau ou secrétariat particulier à l’Élisée, si ce n'est qu'un service de sécurité puisque vivant de facto avec le président quotidiennement)

Ce qui réglerait ce flou artistique inconcevable (mélangeant vie privée et événement extra conjugaux s'ils ont lieu)

C'est pourquoi à l'avenir il faudrait créer un statut à la femme ou compagne ou... du président pour clarifier tout cela, mais attention :

Je vais faire une boutade non triviale, ni irrespectueuse, mais je m'en excuse auparavant qui vaut le mérite d’être évoquée sans tabou!

Imaginons qu'un président de notre république soit homosexuel (comme par exemple Mr Delanoe le maire de Paris) rien d'anormal et qu'il vive avec un compagnon, voire même un mari?

Pourquoi pas ! Comment l’appellerait-on?

Donc si l'on ne veut pas de situation vaudevillesque, il vaut mieux faire simple et ne pas mélanger du tout la vie privée avec la fonction présidentielle et bien séparer les

deux!

Dans notre histoire de France du temps de la monarchie, nos rois et empereurs ont eut bien des problèmes avec le beau sexe, épouses, favorites, concubines etc... Et ce n'a pas concerné que des hommes, c'est ainsi...

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu