Avertir le modérateur

samedi, 18 janvier 2014

L’Espagne : interdirait l’avortement ! Est-ce une réminiscence du franquisme ou de la religion dans ce pays très catholique ou retour à un machiste ancestral?!

article_avortement2.jpg


 

Manifestation en faveur de l'avortement, à Toulouse le 8 janvier 2014

Avortement: «Revenir en arrière en France, c'est impensable, on aurait une vraie révolution»

TÉMOIGNAGES - Les internautes réagissent au retour en arrière sur le droit à l'avortement qui se prépare en Espagne...

«N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question.» Simone de Beauvoir, se doutait-elle, en alertant l’opinion dans les années 1980, que ses propos trouveraient un écho trente ans plus tard?

Plongée dans une lourde crise économique et sociale depuis cinq ans, l’Espagne s’apprête à revenir sur le droit à l’avortement. Le projet de loi, approuvé le 27 décembre en Conseil des ministres, prévoit sa limitation aux seuls cas de viols ou de mise en danger de la santé de la mère.

Ce changement qui s’opère à la frontière peut-il donner des idées à la France? Les internautes de 20 Minutes, femmes comme hommes, répondent, souvent avec inquiétude.

«En Espagne, on entend encore que la pilule peut donner le cancer»

«Revenir trente ans en arrière, ça fait froid dans le dos» écrit Françoise. Et ça se passe à quelques kilomètres de chez nous, dans «un pays moderne, prend soin de rappeler Jacques, qui a adopté le mariage pour tous bien avant la France». Le parallèle s’arrête là pour cet internaute de 67 ans, qui revient sur le combat acharné des femmes pour l’accès à la pilule et le droit à l’IVG. «Vous croyez que les femmes de France laisseraient faire ça?» interroge-t-il, convaincu que «revenir en arrière est impensable, sauf à avoir une vraie révolution».

«Nous sommes protégés parce que nous avons obtenu nos droits de manière plus progressive», pense Amandine, 28 ans, ancienne résidente d’Andorre, là où l’évolution s’est faite brutalement en Espagne. Les femmes les plus avancées d’Europe dans les années 30, puis corsetées par le régime de Franco, ont redécouvert leur liberté en 1975, sans passer par la case contraception.

«La pilule a une très mauvaise image en Espagne, décrit Amandine, on entend encore qu’elle peut donner le cancer ou des anomalies génétiques.» C’est le préservatif, rarement porté une fois en couple, qui a la cote, utilisé dans 56% des cas, contre 22% pour la pilule. «D’où un plus grand nombre de grossesses non désirées», conclut Amandine. Le «lobby catholique ultra-puissant», selon Pierre, et le machisme «bien plus fort qu’en France», pour Jacques, étant à la fois causes et conséquences du phénomène.

J'ai déjà répondu sur le sujet et je confirme que cela serait une régression lamentable, car il faut respecter le droit des femmes et ce dire que leurs corps leur appartiennent ainsi que le droit d'enfanter ou non avant tout!

D'ailleurs, cette égalité homme/femme dans nos pays civilisés est loin d’être faite et même s'il elles sont différentes de par leur sexe bien sur, il y a du chemin encore à faire, travaillons y et respectons les, déjà les violences sur celles-ci ne sont pas assez réprimées et punies sévèrement!

Il faut se garder des religions qui encore veulent mettre un frein à ces mêmes droits et voudraient régenter tout "dans notre monde moderne" on veut l'égalité hommes femmes et bien il faut l'améliorer et ne pas la restreindre sous des prétextes fallacieux et archaïque que les femmes sont inférieures et servir à l'homme!

Si l'on voulait ré-interdire l'avortement beaucoup iraient dans les pays qu'ils le font ou clandestinement avec les risques que cela comporte ou plus grave abandonneraient leurs enfants ou même les tueraient, comme cela se voit déjà trop (pour des cas de déni de grossesse ou autres drames)

Tout comme le mariage pour tous est un droit acquit par la loi, il n'y a pas à revenir dessus, sinon pourquoi faire des lois votées démocratiquement dans nos pays civilisés qui bien sur peut être ne peuvent pas toujours plaire à tout le monde quelque fois?

Quant à l'Espagne pays pourtant moderne veut elle revenir au franquisme dont ils ont souffert (pendant 36ans 1939/1975) et sa dictature d'extrême droite qui avait interdit l'avortement et la liberté!?

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu