Avertir le modérateur

mardi, 21 janvier 2014

CONFÉRENCE DE LA PAIX ? COMMENT VOULEZ VOUS QUE CELA ABOUTISSE TOUS LES SOIT DISANT PARTICIPANTS NE SERONT PAS PRÉSENT!

article_obamamoon.jpg


 

Ban Ki-moon et Barack Obama à Washington le 11 avril 2013

Genève 2: L'ONU retire son invitation à l'Iran pour sauver la Conférence de paix

DIPLOMATIE - L'opposition syrienne, qui avait menacé de boycotter le rassemblement, s'est dit satisfaite...

Sauver les meubles. Lundi, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a exclu l'Iran de la conférence de paix en Syrie prévue à partir de mercredi en Suisse, moins de 24 heures après l'avoir invité. Un revirement spectaculaire qui sauve, pour l'instant, cette conférence dite de Genève II.

L'opposition syrienne avait menacé de boycotter la conférence si l'Iran, allié de Bachar al-Assad, était présent. Dans un communiqué, la coalition de l'opposition a immédiatement «confirmé sa participation à Genève II, qui a pour objectif une transition politique en Syrie». Par contre, une des principales composantes de cette opposition, le Conseil national syrien (CNS), a annoncé son retrait de la Coalition pour protester contre sa participation à Genève II.

Genève II doit s'ouvrir mercredi par une session ministérielle à Montreux présidée par Ban Ki-moon et à laquelle sont conviés une quarantaine de pays, dont les grandes puissances et les autres pays de la région dont l'Arabie saoudite. Les délégations du gouvernement et de l'opposition doivent négocier ensuite à Genève, à partir de vendredi, sous l'égide du médiateur de l'ONU et de la Ligue arabe Lakhdar Brahimi.

Téhéran refuse d'entériner un communiqué

Le porte-parole de Ban Ki-moon a justifié la décision par le refus iranien de soutenir un gouvernement de transition en Syrie, comme le prévoit le «communiqué de Genève» signé par les grandes puissances le 30 juin 2012. Malgré des assurances verbales données par de hauts responsables iraniens, Téhéran a refusé d'entériner le communiqué, alors que celui-ci constitue «la base de discussions et l'objectif» de Genève II.

Une conférence qui se terminera comme d'habitude par des palabres qui n'aboutiront à rien!

De toute façon si vraiment on avait voulu aider le peuple syrien (et seulement lui) on n’aurait pas attendu si longtemps pour intervenir, mais qu'est ce que c'est : des femmes, enfants vieillards sans défense, nous sommes au XXI eme siècle et les dictatures laïques ou religieuses existent toujours dirigées ou soutenus par la poignée de dirigeants de par le monde par intérêt!

Arrêtons cette hypocrisie et le versement de larmes de crocodile, il y a 140000 morts on ne sait même plus exactement le nombre en Syrie alors un de plus ou un de moins, on ne compte plus et on bavasse pour se donner bonne conscience (et puis en Syrie à part ses sites et très beaux monuments anciens) il n'y a rien d’intéressant pouvant rapporter!

Ce qu'on l'on a gagné à attendre c'est une montée de l'islamisme radical et tous les dangers que çà comporte!

Bravo Messieurs : occidentaux et onusiens le fossé s'agrandit entre le monde libre et l'obscurantisme!

16:06 Publié dans INTERNATIONAL, POLITIQUE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : syrie

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu