Avertir le modérateur

jeudi, 23 janvier 2014

SI ON FAIT CECI OU CELA LES IMPÔTS BAISSERONT OU PLUS SIMPLEMENT PARLER POUR NE RIEN DIRE !

article_WEB-IMPOTS-4.jpg


 

Formulaire de déclaration des impôts 2012.

Les baisses d'impôts des ménages en 2015 pas si sûres

ÉCONOMIE - Le ministre du Travail, Michel Sapin, a prévenu que ce serait le cas seulement «si la croissance est plus forte que prévu»...

Le ministre du Travail, Michel Sapin, a estimé jeudi qu'une baisse des impôts des ménages ne pourrait intervenir en 2015 que «si la croissance est plus forte que prévu», insistant pour que «les choses se fassent dans l'ordre». L'Élysée a envisagé une baisse des prélèvements obligatoires sur les entreprises qui pourrait s'accompagner d'une baisse d'impôt pour les ménages dès 2015.

«Prenons les choses dans l'ordre: aujourd'hui nous accélérons pour que la croissance soit plus forte, pour que le chômage recule, et à partir de là, on retrouve des marges de manoeuvres. Au profit de qui? De l'économie française, de l'économie de nos entreprises, c'est la baisse des cotisations», a expliqué Michel Sapin sur RTL.

«Si la croissance est plus forte que prévue, si nous allons plus vite que ce que nous prévoyons aujourd'hui, oui les premiers à qui il faudra rendre grâce, car ils ont fait des efforts considérables depuis quatre ans, ce sont l'ensemble des Français, par une baisse des impôts», a poursuivi Michel Sapin. Il a insisté pour «que les choses se fassent dans l'ordre»: «une croissance plus forte, une baisse du chômage, et alors d'autres perspectives s'ouvriront».

La baisse des impôts (et taxes diverses) personne n'y croit car  nos gouvernants ne font que mentir!

Ce n'est qu'une publicité racoleuse, style super marché, pour attirer le client pour les prochaines élections!

D'ailleurs PAPIN dit dans sa phrase : Si la croissance est là et si possible (donc il ne se mouille pas) car il n'y croit pas lui-même ?

Avec des "SI " très utilisés par nos chers politiciens élus et gouvernants on ne prend pas de risques !

(Grammaire) : Si introduit des propositions subordonnées exprimant la condition nécessaire pour que se réalise l'action exprimée dans la principale.

15:22 Publié dans ECONOMIE, POLITIQUE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : finance

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu