Avertir le modérateur

lundi, 27 janvier 2014

VISITE EN TURQUIE HASARDEUSE ESPÉRONS QUE F.HOLLANDE NE JOUERA PAS LES DONNEURS DE LEÇON A ERDOGAN…

article_Hollande.jpg


 

François Hollande à l'Elysée, le 5 décembre 2013. Content de lui et heureux le bonhomme !

Pourquoi François Hollande se rend en Turquie

DIPLOMATIE – Après l'annonce de sa séparation avec Valérie Trierweiler, le Président se déplace dans un pays miné par un scandale de corruption...

Ce lundi, François Hollande s’envole pour la Turquie, où il mènera une visite d’Etat de deux jours. Un véritable événement puisqu’aucun président français n’a foulé le sol turc depuis… François Mitterrand, en 1992. Nicolas Sarkozy s’y était certes rendu en 2011, mais c’était avec l’écharpe du président du G20.

Évidemment, Ankara ne cache pas sa satisfaction: «Cette visite offrira une nouvelle accélération aux relations multilatérales entre deux pays liés par une alliance et une amitié ancienne», écrit la présidence dans un communiqué. Mais François Hollande a-t-il vraiment choisi le bon moment pour ce déplacement officiel, alors que le gouvernement turc est empêtré depuis des mois dans une sombre affaire de corruption?

Une invitation qui remonte à mai 2012

Ce voyage «n’a pas été décidé du fait du contexte politique: le président turc a invité François Hollande dès son accession au pouvoir, en mai 2012», confie un proche du dossier. Pour autant, l’Élysée n’a pas songé à annuler l’événement: «Retrouver un dialogue plus normal permet de porter des messages», nous assure-t-on.

Autrement dit: François Hollande ne devrait pas hésiter à aborder les questions qui fâchent, comme l’actuelle purge menée par le gouvernement turc dans les rangs de sa police et de sa justice, ou encore le génocide arménien.

Ceci dit, la priorité est clairement économique. Hollande emmène d’ailleurs avec lui, outres sept ministres, une délégation d’une quarantaine de dirigeants. Et il y a urgence: alors que la Turquie croît en moyenne de 5% par an, la France y a perdu en dix ans la moitié de ses parts de marché, «contrairement à l’Allemagne, qui est restée stable», nous indique-t-on à l’Élysée.

Accord économique peut être mais :

Si F.HOLLANDE y va pour soutenir Erdogan le 1er ministre turc qui sensiblement fait glisser la Turquie moderne vers un islamiste radical et restreint les libertés dans son pays et si c'est pour en plus soutenir la candidature de la Turquie à entrer dans l'Union Européenne!

Il fera une erreur de plus, dont il nous habitue souvent hélas, et là, cela ne plaira pas à une majorité de Français à qui comme d’habitude, il ne demandera pas leurs avis!

Je crois qu'il perdra encore des sympathisants même dans son camp!

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu