Avertir le modérateur

lundi, 25 juillet 2011

LA GRÈCE GLISSE LENTEMENT VERS LE GOUFFRE MAIS PERSONNE NE LA RETIENT VRAIMENT !

grece-note-defaut-de-paiement-moody-s-359746-jpg_231452_90x67.JPG

Moody's abaisse la note de la Grèce, désormais à un cran du défaut de paiement

Le nouveau plan d'aide induit des pertes pour les créanciers privés...

L'agence de notation Moody's a dégradé lundi de trois crans la note de la dette à long terme de la Grèce, sous perfusion internationale, et la place désormais à un cran du défaut de paiement, estimant que le pays ne sera pas en mesure de rembourser intégralement ses créanciers privés.

L'annonce d'un second plan d'aide de la zone euro et les échanges d'anciennes obligations grecques contre de nouvelles qui l'accompagnent «induisent que les créanciers privés vont essuyer des pertes», explique l'agence dans un document lundi. La note de la dette à long terme de la Grèce est désormais à Ca contre Caa1, précédemment. «Cette dégradation reflète les pertes attendues qu'induit l'échange de dettes», explique Moody's, l'une des trois grandes agences de notation mondiales.

Risque de contagion contenu (peut être…)

Les agences de notation sont la plaie du monde occidental et notamment l'Europe, ce sont des machines à perdre les états, la Grèce et d’autres en sont le parfait exemple !

Mais le plus triste c'est que certains Français croient que les discours de N.SARKOZY associés à son acolyte A.MERKEL vont changer quelque chose ?!

Ah si ! J'oubliais notre Président a repris 6 points de hausse dans les sondages grâce aux gogos qui croient encore à ses belles paroles ! (cela fera toujours un heureux lui.. !)

Pauvre France, il fallait agir avec fermeté envers le système du monde financier depuis 2008 !

Mais au contraire on a fait du rafistolage à coups de pansement comme "un cautère sur une jambe de bois"

jdeclef 25.07.2011 - 17h02

17:36 Publié dans ECONOMIE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : grece

dimanche, 02 mai 2010

ON NE VA PAS ECHAPPER LONGTEMPS A DES IMPOTS DIRECTS SUPPLEMENTAIRES

vignette_papandreou.jpg


Crise économique en Grèce: «Les citoyens doivent subir de grands sacrifices»

Le Premier ministre grec a présenté les mesures d'austérité à ses ministres...

Les citoyens ? Et les sacrifices à faire ?

Une question devrait nous interpeller : IL N'Y A PAS QUE les citoyens grecs mais tous les citoyens européens !

Car je pense que la majorité des Français pensent que cette crise grecque ne nous concerne pas ! (ERREUR !)

Hélas SI ! Indirectement comme tous les pays de la zone Euro, car cette aide importante que l'on fournit à la Grèce n'oublions pas que c'est nous qui payons, comme tout ce que l'on emprunte depuis le début du quinquennat de N.SARKOZY (et même avant depuis 2002), et le début de cette crise qui s'intensifie malgré que l'on veut nous faire croire le contraire

Car le chômage et la croissance sont toujours dans le même état déplorable les belles paroles gouvernementales n'y change rien

Donc il devra être difficile de faire admettre aux Français lambda qu'ils devront se serrer encore la ceinture pour la Grèce ou d'autres à venir peut être...

La solidarité c'est bien, mais point trop n'en faut avant que cela ne soit insupportable

Les agriculteurs laitiers céréaliers etc… par exemple l'on fait sentir pour la « PAC » Politique Agricole Commune qui commence "à battre de l'aile"

Attention à la goutte qui peut faire déborder le vase !

Avec la réforme des retraites (ou autres..) par exemple...

Penser Européen c'est normal mais sans oublier le peuple Français

Arrêtons de penser en pays riche c’est utopique la France n’est plus riche

Le problème grec est un signal d'alarme !

14:53 Publié dans ECONOMIE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : grece

mardi, 27 avril 2010

C'EST BIEN LES BANQUES QUI GOUVERNENT LE MONDE...

La Grèce doit trouver 9 milliards d'euros...

mais les taux sont prohibitifs...

La Grèce doit honorer le 19 mai une dette «de l'ordre de 9 milliards d'euros», mais les conditions d'emprunt sur le marché sont «prohibitives», a déclaré lundi le ministre grec des Finances, Georges Papaconstantinou, devant le parlement.

Faire de la banque c'est emprunter à un taux moindre sur le marché en euros (enfin pour les 15 pays européens en euros, car cela ne concerne que les pays de la zone Euros) et ensuite les prêter à un taux supérieur en l'occurrence dans le cas qui nous intéresse à la Grèce

Donc pour la FRANCE dont les caisses sont vides (comme tout le monde sait...) va emprunter à 1% environ et prêter à 5% à la Grèce d'où un bénéfice substantiel (supposé) SI :

A LA CONDITION QUE LA GRECE REMBOURSE A L'ÉCHÉANCE ?! SINON....

(Le reste c'est du bla-bla) dixit le discours de Mme LAGARDE

11:22 Publié dans ECONOMIE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : grece

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu