Avertir le modérateur

lundi, 12 septembre 2011

LE NUCLÉAIRE CIVIL FRANÇAIS VIEILLIT MAL ATTENTION !

 

Accident de Marcoule  «Un accident industriel, pas un accident nucléaire»

Lire la suite

15:54 Publié dans ENERGIE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nucléaires

vendredi, 17 juin 2011

HE ! BIEN OUI ! N.SARKOZY A JOUÉ AU MONARQUE ABSOLU !

article_anne.jpg

La présidente du directoire d'Areva, Anne Lauvergeon, lors d'une interview à Paris en mai 2011

Elle n'est pas reconduite à la tête d'Areva, sur décision du gouvernement...

Après des mois de suspense, le gouvernement a décidé jeudi de ne pas reconduire Anne Lauvergeon à la tête d'Areva, préférant Luc Oursel, l'actuel directeur général délégué, pour remplacer l'emblématique patronne du groupe nucléaire public.

C'est un coup de tonnerre pour "Atomic" Anne, qui avait fait campagne activement pour sa reconduction. L'ancienne sherpa de François Mitterrand, qui briguait un troisième mandat, n'avait pas hésité à mobiliser son réseau de soutiens et multiplier les prises de parole dans les médias pour défendre son bilan à la tête du groupe qu'elle dirige depuis plus de 10 ans. Donnée partante depuis des mois, en raison de relations notoirement mauvaises avec le président Nicolas Sarkozy, elle a semblé paradoxalement avoir été remise en selle par l'accident nucléaire de Fukushima au Japon.

N.SARKOZY a encore fait une ("CONNERIE") de plus excuser ma trivialité !

Cette femme a fait un travail considérable, donc cette NON reconduction n'est pas comprise par les spécialistes du nucléaire du monde entier

Cela est encore façon déplorable de faire remarquer la France par les décisions d'un président sous des prétextes purement politique (et disons le tout net par ce quelle s'est opposée à N.SARKOZY sur certaines décisions)

A croire que notre président n'aime pas les femmes qui ont du caractère, mais là ! Il semble qu'il n'est pas tenu compte de la compétence de cette chef d'entreprise reconnue, ce qui est désolant pour une industrie française de pointe !

DÉSESPÉRANT !

17:58 Publié dans ENERGIE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nucléaires

dimanche, 05 juin 2011

LE FANTÔME NUCLÉAIRE N’EST PAS PRÉS DE DISPARAÎTRE DU JOUR AU LENDEMAIN…

article_CPS.HLR71.231007152754.photo00.photo.default-512x227.jpg

La centrale nucléaire de Cattenom dans l'est de la France

Selon un sondage, ils souhaitent un arrêt progressif «sur 25 ou 30 ans»...

Plus de six Français sur dix (62%) souhaitent un arrêt progressif «sur 25 ou 30 ans» du programme nucléaire national et de ses centrales, selon un sondage publié dans le Journal du dimanche. Selon cette enquête de l'Ifop réalisée après la décision de l'Allemagne d'abandonner l'énergie nucléaire dès 2022, 15% se prononcent pour un arrêt rapide du programme nucléaire français et 22% sont au contraire favorables à sa poursuite et à la construction de nouvelles centrales. 1% ne se prononce pas.

Une majorité de 55% ne ressent cependant pas d'inquiétude à l'égard des centrales nucléaires françaises, contre 45% qui se disent inquiets. La décision allemande de quitter le nucléaire a relancé le débat en France, où le gouvernement s'oppose à cette mesure, face à des socialistes divisés et sous pression de leurs partenaires écologistes, qui font d'un adieu à l'atome le préalable à tout accord électoral.

62% des Français souhaitent un arrêt progressif du nucléaire

MAIS CROYEZ VOUS QUE L’ON NOUS DEMANDERA NOTRE AVIS ?

Ceci étant c'est possible de sortir du tout nucléaire ? Mais il faut absolument trouver des énergies de remplacement et surtout que les écolos extrémistes ne bloquent pas systématiquement le développement de celles-ci pour des raisons fumeuses dont ils ont le secret

Une diminution progressive est possible, mais dans trente ans quelqu'un peut-il prédire si nous exploiterons pas de nouvelles énergies, l'homme à une science inventive, regardez les changements faits depuis les années 1950 alors que nous étions producteur important de charbon, le nucléaire intensif ne date que des années 1970 pour contrecarrer le pétrole (si précieux ) dont on hésite à remplacer du fait de lobbies si puissants et par le développement timide de véhicules non polluants électrique ou autres

Ne rêvons pas, c'est la politique financière et le profit qui dirige le monde et sûrement pas les écolos et si les grands de ce monde décident de garder le nucléaire voir de l'intensifier, ce ne sera que pour des questions de profit et de puissance ou de politique électorale (exemple A.MERKEL qui retourne sa veste au gré des élections)

La politique à long terme sur l'énergie n'est à l'heure actuelle que de la politique fiction qui sert aux vues électorales des différents partis politique jusqu'en 2012 pour la France rien d'autre (les élections passées cela changera et n'aura peut être rien à voir avec les promesses des candidats)

17:45 Publié dans ENERGIE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nucléaires

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu