Avertir le modérateur

dimanche, 21 mars 2010

UNE JUSTICE POPULAIRE POUR UN VERDICT LOGIQUE

Jacques Viguier acquitté une deuxième fois

Le professeur de droit toulousain était soupçonné du meurtre de sa femme...

Notre justice a fait depuis ces dernières années des erreurs qui ont brisé des vies...

Cela suffit !

Car cet avocat général (qui n'est pas dieu...) était vissé dans ses certitudes, non étayées de preuves, ce n'est pas un match sportif entre l'accusation et la défense entre avocats quand la vie future d'un homme est en jeu

Il faut que les juges est plus d'humilité, car dans ce cas le bénéfice du doute doit bénéficier à l'accusé

Le jury populaire a fait preuve de bon sens c'est bien

09:31 Publié dans justice | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : procès

samedi, 20 mars 2010

PRESUME (coupable ou innocent ?)

15 à 20 ans de prison requis contre Jacques Viguier

Le verdict est attendu samedi après-midi...

Un mauvais procès en appel qui ne sert à rien et surtout qui ne donne aucun semblant de réponses aux questions posées:

Mme Viguier est elle morte ou a t elle disparue ?

Mr Viguier a-t-il tué intentionnellement son épouse ?

Ou est ce que c'est une dispute qui a mal finie par un regrettable accident ?

Une instruction bâclée qui n'apporte pas d'éléments nouveaux après 10 ans !

Je ne voudrais pas être la place des jurés qui devront se prononcer

Le doute restera toujours et devrait bénéficier à l'accusé  "en toute justice faute d'élément probant"

Même si l'on peut comprendre les parties civiles< famille de Mme VIGUIER

10:33 Publié dans justice | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : procès

mercredi, 17 mars 2010

PROCES VIGUIER< ENCORE UNE ENQUETE MAL FICELEE AVEC DES ZONES D'OMBRES...

Procès Viguier: Duel entre le responsable de l'enquête et la défense

Le commissaire Robert Saby est convaincu de la culpabilité de l'universitaire...

S’il disait le contraire se serait admettre qu’il c’est trompé…..

Mais l’intime conviction ne suffit pas sans des preuves correctement étayées

Le problème dans ce genre d'affaire qui a trainée en longueur et dont l'instruction et enquête a été mal faite ou incomplète et peut être plus dans celle ci :

C'est l'absence de corps, de la présumée victime, car en fait on ne sait pas, si elle a seulement disparue ou même s'il elle n'est pas encore vivante.

Et puis ce mauvais vaudeville du style l'amant,le mari, la femme qui se côtoyait ne dédouane pas les acteurs de ce (possible meurtre)

Et de toute façon la présomption d'innocence et le doute doit bénéficier en principe à l'accusé

(La faute à une enquête trop orientée à charge sur le mari, sans chercher plus a fond les autres possibilités, comme si l'on avait voulu en finir rapidement pour boucler l'enquête...)

Ce qui n'avait en 1ere instance pas permis aux jurés de condamner le supposé coupable le mari

Alors 10 ans après les mémoires s'estompent, ainsi que les détails ou témoignages, faute de surprise de dernière heure, ce procès sera jugé sur des présomptions non convaincantes

Par une justice souvent trop lente

Et si l'avocat de l'accusé sait bien manoeuvrer l'accusé peut encore s'en sortir du fait de la culpabilité non démontrée

Quand aux experts psychiatres avec leur science loin d'être exacte ils ne peuvent qu'embrouiller un peu plus les jurés

12:57 Publié dans justice | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : procès

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu